Le philosophe est-il un homme de son temps ?

 

Je vous livre ici le contenu du débat qui a eu lieu ce 7 octobre 2001 à 21h. Notez que mes interventions sont précédées par le symbole ">" et que mon nickname était Clement. Si vous avez participé au débat, et que vous avez dit des choses dont le contenu peut être indiscret ou gênant, signalez-le moi, je les supprimerais.

 

*** |Clement| changes topic to 'Le philosophe est-il un homme de son temps ?'
*** |Clement| sets mode: -s
*** momotte (philo@Mix-Reims-102-1-50.abo.wanadoo.fr) has joined #philosophons
> bonsoir momotte
<momotte> slt
> comment vas-tu ?
<momotte> tres bien merci et toi?
<momotte> ca fait longtemps que tu viens ici?
> bien, bien, je suis très content de te rencontrer, tu es la première personne (pile à l'heure ! )
<momotte> en fait c'est la 1ere fois que je viens
<momotte> je veux voir comment ça se passe
> Cool.... le sujet de ce soir d'inspire des premières impressions ? en fait, je suis le webmaster de philosophons.com
<momotte> je suis en terminale donc je suis toute neuve dans la philo
> hé bien, cela va dépendre du nombre de personnes présentes, mais on pourra essayer de trouver une problématique
<momotte> au fait qu'est ce que "webmaster"?
> ... dans un premier temps
> le webmaster est la personne qui crée le site web
> Sinon, tu es étudiant(e) en terminale ?
<momotte> je ne discute pas sur internet car ça me fait peur
> il ne faut pas ... pourquoi, c'est à cause des soit-disants 'fous' sur internet ?
<momotte> oui en terminale et j'adore la philo (ça doit etre gràce à la prof)
> tu es en L ?
<momotte> oui ça doit etre pour ça
<momotte> oui en L
<momotte> il y a du monde d'habitude?
> ça dépend ...
> en fait, ce n'est que le deuxième débat organisé ici
<momotte> ah! alors ça va je n'ai pas trop de trains de retard
*** serpon (~amine@213.161.202.177) has joined #philosophons
> bonsoir serpon
<momotte> en fait j'ai sauté sur l'occasion plus je me familiariserai avec des pbtq plus je progresserai
<momotte> bonsoir
<serpon> salut
<momotte> comment vas tu
<serpon> qui moi?
<momotte> oui
<momotte> le recherche du Savoir est-elle limitée ds le tps?
<serpon> non
<momotte> y'a qn?
<momotte> je suis d'accord
<serpon> mais je croit plutot plus on avance plus en perd notre humanité
<momotte> comment ça?
<serpon> ou plus le temps avance plus en devien comme des bot
<momotte> tu veux dire qu'on s'eloigne de la nature?
<serpon> oui c ca
<momotte> bot???
<serpon> mais la je parle de la nature humaine bien sure
<serpon> robot
<momotte> mais ne cris-tu pas que tt ce ki concerne l'Ho st culturel?
<momotte> artificiel
> ça vous dit un peu de traiter le sujet "le philosophe est-il un homme de son temps? " ?
<momotte> ok desolée
<momotte> alors il va falloir m'aider
> déjà, première remarque, le philosophe est-il un homme ? n'est-il pas quelque part un extra terrestre ?
<momotte> pkoi?
<serpon> dsl je travail
> parce qu'il essaye de comprendre le monde, et donc de lui être extérieur
> mais, ce n'est pas une remarque qui peut mener bien loin, je te l'accorde.
<momotte> tu veux dire qu'il se met en dehors pour etre le plus objectif possible?
> voilà, exactement
> c'est pour cela que le philosophe serait quelqu'un d'intemporel
*** serpon (~amine@213.161.202.177) has left #philosophons
> n'est-il pas parfois surprenant comme les idées de Platon peuvent être moderne ?
<momotte> oui surtout que la recherche du savoir est intemporelle
<momotte> par exemple?
> bonne question
<momotte> pas tres cultivee ms ça va venir
> mes cours sur Platon ne me reviennent pas instantanément, mais il a des idées politiques parfois très modernes
> dans la République
<momotte> tu est prof? (pardon pour l'indiscrétion)
> non, juste étudiant
<momotte> le fait qu'il ivait en democratie ( je crois) aide surement
> certainnement. Mais revenons au déblayage du sujet. le philosophe est-il un homme de son temps? le philosophe est-il du présent (=de son temps) du passé ou du futur ?
<momotte> y' a t-il des ho qui ne st pas de leur tps?
> sur quelle dimension temporelle faudrait-il le situer ?
<momotte> alors là ça se complique!
<momotte> tu dois t'ennuyer ac moi§§§
> oui, par exemple Nietzsche était assez incompris à son époque, il le dit lui-même, il voit en quelques-sortes le futur
> non, ça va :)
<momotte> ça depend peut etre du domaine de recherches du philosophe
<momotte> ou de sa maniere de proceder
<momotte> si tu mets tout en doute, tu fais peur, tu es incompris donc pas de ton temps
*** malik0 (philo@nas-cbv-5-47-163.dial.proxad.net) has joined #philosophons
<momotte> bonsoir
> je pense qu'il devait comprendre beaucoup de choses, être très sensible à pleins d'événements, ce qui lui permettait d'être en avance sur son temps
> bonsoir malik !!! :-)
<malik0> Salut ;-) comment ça ?
> très bien et toi ?
<malik0> Ben écoute pas mal. J'ai vu que le forum était pris d'assaut. C'est bien.
> malik0, Je te présente momotte, une étudiante en terminale L, déjà passionnée de philosophie
<momotte> si le but d'un philo est la recherche du savoir alors il met en doute il ebranle les certitudes et on peut dire qu'il est en avance
<malik0> Ah, momotte si tu es déjà passionée...
> malik0: c'est clair, et heureusement que tu es là, tu les aide bien, c'est cool
<momotte> en ts cas il cherche à evoluer
<momotte> vs vs connaissez?
<malik0> Crois-tu que le but de la philo soit la recherche du savoir ?
<momotte> oui
> oui, un petit peu, malik a fait quelques participations au site (sur le philosophe Bentham) et nous avons échangés quelques courriers électroniques
<momotte> mais un philosophe n'arrive pas à la verite
<malik0> Quel savoir ?
> malik0, je fais un copier coller de ce qu'il y avait juste avant :
> > certainnement. Mais revenons au déblayage du sujet. le philosophe est-il un homme de son temps? le philosophe est-il du présent (=de son temps) du passé ou du futur ?
> <momotte> y' a t-il des ho qui ne st pas de leur tps?
> > sur quelle dimension temporelle faudrait-il le situer ?
> <momotte> alors là ça se complique!
> <momotte> tu dois t'ennuyer ac moi§§§
> > oui, par exemple Nietzsche était assez incompris à son époque, il le dit lui-même, il voit en quelques-sortes le futur
> > non, ça va :)
> <momotte> ça depend peut etre du domaine de recherches du philosophe
> <momotte> ou de sa maniere de proceder
> <momotte> si tu mets tout en doute, tu fais peur, tu es incompris donc pas de ton temps
> *** malik0 (philo@nas-cbv-5-47-163.dial.proxad.net) has joined #philosophons
<momotte> le philo cherche la certitude (savoir) ms il ne fait qu' ebranler les certitudes
<momotte> tu penses ke c koi la philo
<malik0> quitte à être un peu provocateur ou au moins paradoxal, je crois que le philosophe doit être hors du temps pour être dans son temps
<momotte> ouh la§ explique
> la philosophie est une tentative de synthèse du savoir humain, qui peut prendre pleins de formes, en passant par la destruction des préjugés
> :-)
<malik0> les concepts ou les idées si tu préfères sont hors du temps mais leur application est temporelle : le philosophe s'appuie sur les concepts pour réfléchir sur la pratique.
<momotte> ah ok
<momotte> je crois que je comprends
> oui, mais le philosophe crée quand même ses concepts à partir de la réalité de son temps.
> Même s'il conceptualise, il conceptualise nécessairement à partir de la réalité de son temps
<malik0> De plus, le philosophe doit-il être impliqué dans son époque. Que pensez-vous du recours à la philosophie quand plus personne n'a de réponse ? Ex : la bioéthique. Dès lors n'aboutit-on pas à une instrumentalisation du philosophe ?
<momotte> il y a des cocepts recents?
<momotte> bioethique?
> malik0: oui, le philosophe serait utilisé uniquement en dernier recours
<malik0> Je ne pense pas qu'il faille nécessairement conceptualiser à partir de la réalité. Il y a plutôt une confrontation inévitable des concepts à la réalité.
> bio= biologie éthique=Science de la morale; art de diriger la conduite.
<malik0> Donc ?
> momotte: c'est tout ce qui concerne clonage et compagnie
<momotte> exact
> malik0: si, il y a nécessairement une conceptualisation à partir de la réalité. Au moins, sur certains concepts philosophiques. Par exemple, Kant n'aurait jamais élaboré une théorie du temps comme forme pure de la sensibilité, s'il avait su, avec Einstein, que espace et temps sont inséparablement liés.
<malik0> Je pense que le grand danger à répondre par l'affirmative à la question posée est que la philosophie ne devient qu'un moyen de légitimer un état de fait. C'est exactement ce que fait John Rawls dans tous ses écrits depuis Théorie de la justice. De plus, le travail sur l'utopie me semble primordial en philosophie.
> tu fais une mise en garde très importante, il me semble
<malik0> Attention, je ne dis pas qu'il n'y a aucune interaction avec la société mais que les rapports philosophie-société-temps présent sont plus compliqués et que la philosophie doit aussi chercher às'extraire de la société.
> les philosophes ne connaissent pas les mondes qu'ils pensent. Je veux dire, les idées des philosophes ne deviennent que lentement des réalités
> (si elles le deviennent)
<malik0> Désolé, un pote vient d'arriver. Je vais devoir vous laisser ;-( J'assaierai de revenir plus tard. Bon courage !
> ok... dommage
> bonne soirée
<momotte> ça devient trop dur
<momotte> bonsoir
> :)
*** malik0 (philo@nas-cbv-5-47-163.dial.proxad.net) Quit (Leaving)
> mais non momotte
> dis moi ce que tu n'as pas compris
> je vais essayer de t'expliquer
<momotte> tout ce qui precede
> ok, à partir d'où ?
<momotte> a partir de la cretion des concepts a partir de son tps
> en fait, un philosophe, à force de réfléchir et d'écrire, élabore ce que l'on appelle des "concepts"
<momotte> ça ça va
> c'est quelque chose d'assez abstrait, un concept
<momotte> je connais "concept"
> .... c pas si simple
<momotte> je pense que je connais le principe
> oubien, dis ce qu'est un concept, pour toi, stp
> ok, je t'écoute
<momotte> un ex la sagesse
> oui
<momotte> ou meme le concept de chien
<momotte> ds 1 concept on isole ce qu'il ya de particulier
<momotte> ex entre ts les chiens
<momotte> ms en le separant des chats
<momotte> c ça?
> définition Robert : "Objet de la pensée (idée), correspondant à une règle ou schème* lui assurant une valeur générale et abstraite"
> oui, c'est un peu ça
> donc, en fait, comme les concepts sont quelque chose d'abstrait, il est possible que cela soit un peu éternel. Comme un peu des vérités mathématiques.
<momotte> ok
> C'est un peu le sens de notre discussion de tout à l'heure
<momotte> pkoi il ya conceptualisation a partir de la realite?
> c'est moi qui ai dit ça, non ?
<momotte> oui
> :)
> en fait, c'est dans le sens ou le philosophe qui conceptualise, il est forcément influencé par ses lectures, la science de son temps, etc...
> il ne sort pas ses concepts du néant
<momotte> desolee d'etre brutale ms je vais devoir partir facture oblige ça m'enerve de devoir introduire des questions materielles
> :(
> ok, je comprend
<momotte> ok là je comprends
> prend toi une connection illimitée, c'est en train de baisser ;)
<momotte> derniere question
> oui$
<momotte> t' as deja ete ds des cafes philo?
> oui, une fois
<momotte> tu trouves ça comment?
> et j'ai été très déçu. Depuis, je n'ai pas renouvelé l'expérience
<momotte> mardi j'y vais ms le theme m'inspire pas
<momotte> quel avenir pour l'etre himain?
> je pense que internet est plus approprié, parce que l'on peut lire tranquilement ce que l'autre a dit, et donc mieux considérer les différents arguments